Image mouton   Logo CVC    Logo Université Paris 11    Logo DRRT  Image mouton
 
Clonage : quelques clés pour comprendre...
Accueil Cloner : comment et pourquoi ?
Le saviez-vous ?
La nature elle-même fabrique des clones : les plantes qui font des boutures, les vrais jumeaux. L'homme, quant à lui, a inventé une nouvelle forme de clonage, la génération d'animaux (comme la brebis Dolly) à partir de cellules d'animaux adultes.
 
 
 

Pour aller plus loin...

Bibliographie
Webographie
Filmographie

 

 

 

 
 
 


Vous avez dit clone ?

Le mot clone vient du grec (klon). Il désigne une petite branche ou une jeune pousse. 
Un clone est un individu génétiquement identique à un autre, mais c'est aussi un ensemble d'individus génétiquement identiques.
  • Les plantes qui se reproduisent par bouturage engendrent des clones

  • Une cellule qui se reproduit et se divise en deux cellules filles identiques donne des clones

  • Une bactérie qui réplique un morceau d'ADN fait du « clonage de gènes ».

  • Les vrais jumeaux (« jumeaux monozygotes ») sont des clones naturels : ils sont génétiquement identiques.

  • Depuis la naissance de Dolly, on appelle « clone » un animal généré par « transfert de noyau » d'une cellule d'adulte dans un ovule vidé de son noyau.
Haut de page

 

Clonage... reproductif ou thérapeutique ?

Le clonage reproductif vise à donner naissance à un individu génétiquement identique à un autre.

Le clonage thérapeutique, encore à l'état de projet, consiste à cloner des cellules d'un patient et à utiliser celles de l'embryon résultant pour recréer des cellules, tissus ou organes pour soigner ce patient.
 
Haut de page



Comment s'y prendre pour cloner ?

QUELLE TECHNIQUE ?QUEL CLONAGE ?QUI EST CLONÉ ?QUEL RESULTAT ATTENDU ?EN RESUMÉ
Bissection d'embryonReproductifL'embryon issu de la fécondationNaissance de deux individus génétiquement identiquesBissection d'embryon
Séparation des cellules d'un jeune embryonReproductifL'embryon issu de la fécondationNaissance de plusieurs individus génétiquement identiquesClonage reproductif
Transfert de noyaude cellule embryonnaireReproductifL'embryon issu de la fécondationNaissance d'un grand nombre d'individus génétiquement identiquesEmbryon issu de la fécondation
de cellule d'adulteReproductifL'individu donneur du noyauNaissance d'un individu génétiquement identique à un individu pré-existantIndividu donneur du noyau
ThérapeutiqueDéveloppement de cellules, d'un tissu ou d'un organeClonage thérapeutique

Cliquez sur une technique pour la voir en animation !
Haut de page



Quelles applications pour le clonage ?

Clonage reproductif animal : 

Recherche : Etude du développement précoce de l'embryon, de ses dérèglements et des conditions d'utilisation des cellules souches dans un but thérapeutique.
Elevage ? Multiplication des meilleurs reproducteurs mâles, des meilleurs animaux pour le rendement en lait, la qualité de la viande, etc. Mais il faudra auparavant s'assurer que le clonage ne présente pas de risques génétiques pour la descendance. Personne ne sait si nous mangerons un jour des clones... 
Sauvegarde d'espèces en voie de disparition ? Peut-être, mais cela nécessiterait d'avoir accès à de nombreuses femelles. En effet, il faut une centaine d'ovocytes pour obtenir un animal. Et cela risque de s'avérer souvent très difficile...
Le clonage reproductif animal peut aussi être couplé à la transgénèse
Des animaux transformés génétiquement (difficiles à obtenir) pourraient être reproduits par clonage dans les cas suivants :
  • recherche (modèles animaux de maladies humaines).
  • production de médicaments (dans le lait par exemple).
  • xénogreffes (cœur de porc sans marqueurs immunitaires par exemple).


Clonage thérapeutique : 
  • Recherche sur les cellules souches.
  • Perspectives en médecine régénérative : traitement des maladies dégénératives, greffes d'organes...


Clonage reproductif humain

Les motivations sont nombreuses… mais pas toujours sérieuses. En voici quelques unes : 
  • Individus souhaitant perpétuer l'image de leur jeunesse, quête d'immortalité (secte des Raéliens)

  • Couples homosexuels désirant un enfant sans devoir recourir à un tiers

  • Parents voulant reproduire un enfant mort

  • Couples porteurs d'une maladie génétique récessive ou liée au sexe et risquant de la transmettre à leur enfant

  • Couples souffrant de stérilité aujourd'hui incurable : absence de gamètes fonctionnels (ovules ou spermatozoïdes), femmes atteintes de ménopause précoce...

Certaines de ces motivations peuvent être satisfaites par d'autres méthodes. La liste des candidats au clonage reproductif humain pourrait alors se réduire. Par exemple, des recherches sont actuellement en cours dans le domaine de l'infertilité, notamment le rajeunissement de l'ovocyte et la méiose artificielle. 


Haut de page
 

© 2019 Clonage : quelques clés pour comprendre...
Joomla! is Free Software released under the GNU General Public License.
Template Design by funky-visions.de